PHOTOGRAPHIE ET IMPERMANENCE

03 janvier 2018

Petit séjour à Pondichéry

 

 Il  m'aura  fallu près de 2 ans pour partager avec vous mon petit séjour à Pondichéry, en Inde du Sud où je suis allée rendre visite à ma famille.

Voici quelques photos d'un voyage dans un pays plein de paradoxes. 

La lumière, les couleurs chatoyantes, les sourires des indiens cotoient la misère, la pauvreté, la pollution...

Escale à Mumbai (Bombay)

 

départ (5)

 

Arrivée au-dessus de la ville la plus peuplée du pays. Environ 20 millions d'habitants, des sans-abri aux miliardaires.

Capitale financière de l'Inde et patrie de la plus grande industrie cinématographique du monde, Bollywood.

 

départ (11)

 

Du portugais "Bom Bahia", "bonne baie", Mumbai fut longtemps exploitée par les Britaniques.

Elle doit son nom à Mumba-Ai, la déesse à huits bras vénérée par les Koli, les pêcheurs qui furent les premiers habitants des îles adjacentes.

 

départ (15)

 Environ un million de personnes y habiteraient et vue du ciel, l'intrication des gratte-ciels luxueux et du bidonville reflète le paradoxe de l'Inde.

Il cotoie l'aéroport international de Mumbai, les habitants vivent au rythme des avions...

départ (19)Un terrain de foot a été aménagé tout près des pistes d'atterissage...

  

Posté par kanoyola à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Mumbai

 Il s'agit du plus grand bidonville d'Asie et l'un des plus anciens.

départ (17)

  Dharavi est largement l’œuvre d’hommes et de femmes ayant quitté leur village d’origine, le plus souvent suite à des catastrophes naturelles telles que les sécheresses, et venus chercher un emploi dans la mégapole attractive que représente Bombay. 

 

  Dharavi se distingue aussi par la forte activité économique informelle qui s’y déploie, dans la petite industrie et l’artisanat. Contrairement aux autres bidonvilles de Bombay dont la grande majorité des habitants travaille en dehors de leur lieu de résidence, 80 % des résidents de Dharavi y exercent leur activité professionnelle.  

Posté par kanoyola à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pondichéry

 Arrivée à Pondichéry, après avoir atterri à Chennai (Madras)

Région du Tamil Nadu, Inde du sud est.

Dès mon arrivée, j'ai été frappée par les couleurs extrêmement vives, les odeurs, le monde et surtout la circulation en ville qui n'obéit à aucune règle !

mer (1)

 

 Pondichéry  : Puducherry, ancienne capitale des territoires français en Inde, fondée en 1674 par Colbert, dont Lorient était le port d'attache.

La présence française se prolongea jusqu'au 1954, sous le gouvernement de Mendès France.

Le territoire de Pondichéry comprend aussi les anciens comptoirs français de Mahé, sur la côte du Kerala, à environ 140 km au sud, de Karikal et de Yanaon, au nord, soit quelque 950 000 habitants.

 

mer (2)

 Ici le long de "beach road" ou Goubert Salai, promenade le long du golfe du Bengale.   

mer (3)

 "Quand vous écoutez, il y a le son et il y a le silence après le son. Comme le "Om" par exemple. Essayez de vous fixer sur le moment précis où le son devient silence. C'est à ce moment-là qu'il peut se passer beaucoup de choses". 

mer (4)

  Le tamoul est l'une des plus  anciennes langues du monde.

mer (5)

 

Posté par kanoyola à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le long du golfe du Bengale

 

Une atmosphère paisible règne le long du golfe du Bengale

mer (7)

 Musulmans et hindous se côtoient 

Hindous en pélerinage

mer (9)

Statue de Gandhi 

mer (10)

  Promenade du soir

mer (13)

Bien que la discrimination de caste soit aujourd'hui interdite en Inde, les Dalits (intouchables) restent la classe sociale la plus pauvre, la plus démunie et la moins éduquée.

mer (19)

 Selon la version la plus répandue, les Intouchables descendent des tribus qui vivaient en Inde avant l'invasion aryenne. Dans le système traditionnel de la société aryenne, composée de quatre castes ou varnas — les Brahmanes ou prêtres, suivis des Kshatriyas ou guerriers, puis des Vaishyas, des artisans et des marchands, et enfin des Shudras, les serviteurs, les Dalits se sont retrouvés tout en bas, au-dessous des Shudras, qui étaient également des descendants de résidents pré-aryens du pays.

En Inde même est répandue une version du XIXe siècle selon laquelle les Intouchables seraient des descendants d'enfants chassés dans les forêts et nés de l'union entre un homme Shudra et une femme Brahmane.

 

Posté par kanoyola à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le quartier musulman

 Pondichéry est aménagée sur un plan en damier, avec des rues parallèles, divisée en 4 grandes parties : les quartiers musulman, indien avec le marché tamoul, français et les ashrams.

Ici, une mission dans le quartier musulman

DSC_1016

 Les policiers ont gardé le képi à la française... 

DSC_1050

 Une maison dans le quartier musulman, quartier pauvre 

DSC_1328

 Coucher de soleil sur une mosquée. 

DSC_1347

Posté par kanoyola à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


La ville de Pondichéry

 Le Corbeau familier ou Corneille de l'Inde 

est l'un des oiseaux indiens les plus répandus dans les villes et les villages

 

DSC_1394

Pondichéry est divisée en deux par un canal, aujourd'hui asséché, qui délimitait la ville tamoul de la ville française.  

Cordonnier sur le bord du canal. 

ville (1)

 Tournage d'un film de Bollywood !! On devine facilement le scénario ! 

ville (4)

 L'homosexualité existe en Inde comme partout, particulièrement parmi les collégiens et adolescents, sevrés de présence féminine. Ces liaisons sont extrêmement discrètes, en raison des tabous existants. Entre amis ou membres de même sexe d'une famille, les contacts physiques sont quasi constants. La promiscuité, dans un contexte de pauvreté, fait en sorte que les femmes dorment souvent entre elles quand elles possèdent des enfants en bas âge, et les hommes entre eux.

ville (6)

 Il n'est pas rare que des garçons et des fillettes de dix ou douze ans partagent encore le lit de leurs aînées. De là naît une grande familiarité avec le contact physique entre sœurs, cousines, tantes et amies sans que cela soit le signe d'une homosexualité déclarée.

ville (7)

  Scène de la vie quotidienne 

Posté par kanoyola à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Transports

 Musulmans et hindous se cotoient sans souci...

ville (8)

 Et utilisent le même moyen de transport...

 

ville (9)

 Les femmes sont magnifiques dans leurs saris 

ville (14) 

Plus de 78 % des indiens se déclarent hidous. Avec 14 % de musulmans, l'Inde compte la troisième population musulmane du monde et la première dans un pays non-musulman.

Ici, dans le quartier musulman, une femme effectue son travail quotidien de ramassage  des ordures

ville (16)

 Quartier musulman toujours.

ville (17)

Posté par kanoyola à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Bharat Mata

 Bharat Mata, (Mère Inde) est un peuple qui voue à sa patrie une grande passion.

ville (24)

 Les castes sont un concept hindou, une justification religieuse de la structuration de la société en groupes héréditaires hiérarchisés.

Selon le Rig Veda, l'un des quatres grands textes canoniques de l'hindouisme, les quatres castes originelles, ou varna, seraient issues du corps de Brahma, le dieu créateur :

- Les Brahmanes (prêtres, enseignants) de sa bouche. 

- Les Kshatriya, (souverains, guerriers) de ses bras.

- Les Vaishya, (commerçants, agriculteurs) de ses cuisses

- Les Sudra (artisans, serviteurs) de ses pieds. 

ville (30)

  Ces Varnas ont peu à peu perdu leurs liens avec l'activité professionnelle pour devenir  des catégories rigides qui encadrent les valeurs et les destins non seulement des hindous, mais de tous les indiens. 

Dans les textes, les castes ont été abolies, mais en réalité, elles existent toujours  

ville (31)

 Vue des toits à Pondichéry

ville (35)

 Au delà des castes, il existe 2 grands groupes sociaux à l'extérieur de la structure familiale classique.

-  Les sadhuLe mot sanskrit sādhu, qui signifie « saint », « excellent », et qui dérive peut-être de siddha, « celui qui détient un siddhi (pouvoir miraculeux) », sert à désigner les hindous qui font vœu de renoncer à la société. La classe des sādhus comprend des saints authentiques appartenant à différentes croyances, mais aussi des hommes (occasionnellement des femmes) qui ont abandonné leur famille pour se consacrer exclusivement à une discipline spirituelle et corporelle, des ermites... 

ville (26)

 

-  Les hijra : transexuels, hermaphrodites ou eunuques, par la naissance, par contrainte ou par choix, les hijra, ou aravani, forment des communautés ne comprennant que des représentants du "troisième sexe".Ils sont considérés à la fois comme sacrés ou impurs, sont tenus à l'écart et offrent un exemple frappant des grands paradoxes de la culture indienne.

Posté par kanoyola à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les intouchables

 Les intouchables, également appelés "dalit" ou "harijan", représentent 16 % de la population et étaient  traditionnellement considérés comme trop bas pour appartenir à une caste.

ville (18)

 Des "dalits" qui vivent au bord du canal asséché à  Pondichéry... 

 

ville (19)

 Par tradition, c'est à eux que revenaient les métiers dits "impurs" (boucher, pêcheur, sage-femme, de même que le lavage du linge, le traitement des cadavres des animaux, le ramassage des ordures, la garde des cimetières...) 

ville (20)

 C'est Gandhi  qui donna le nom  de "Harijan" (enfant  de Dieu) aux Intouchables, mais ces derniers se reconnaissent mieux dans celui de "dalit" qui signifie "opprimé".

ville (21)

 Les intouchables sont devenus une cinquième caste, les "sheduled" (caste répertoriée), ce qui n'a pas apporté de solution viable au problème de ces "parias"... 

ville (22)

 Tout près du canal, les anciennes demeures coloniales...

Posté par kanoyola à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Richesse et pauvreté extrême se côtoient

 Vestiges de l'occupation française, les belles demeures dans le quartier français contrastent avec les habitats indiens traditionnels...

ville (40)

 The Church of Our  Lady or the Angels 

ville (41)

 Monument au mort de la guerre 14-18... 

ville (42)

 Jardin au centre de la ville. 

ville (44)

 Un sadhu

 

ville (46)

Posté par kanoyola à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]