Bharat Mata, (Mère Inde) est un peuple qui voue à sa patrie une grande passion.

ville (24)

 Les castes sont un concept hindou, une justification religieuse de la structuration de la société en groupes héréditaires hiérarchisés.

Selon le Rig Veda, l'un des quatres grands textes canoniques de l'hindouisme, les quatres castes originelles, ou varna, seraient issues du corps de Brahma, le dieu créateur :

- Les Brahmanes (prêtres, enseignants) de sa bouche. 

- Les Kshatriya, (souverains, guerriers) de ses bras.

- Les Vaishya, (commerçants, agriculteurs) de ses cuisses

- Les Sudra (artisans, serviteurs) de ses pieds. 

ville (30)

  Ces Varnas ont peu à peu perdu leurs liens avec l'activité professionnelle pour devenir  des catégories rigides qui encadrent les valeurs et les destins non seulement des hindous, mais de tous les indiens. 

Dans les textes, les castes ont été abolies, mais en réalité, elles existent toujours  

ville (31)

 Vue des toits à Pondichéry

ville (35)

 Au delà des castes, il existe 2 grands groupes sociaux à l'extérieur de la structure familiale classique.

-  Les sadhuLe mot sanskrit sādhu, qui signifie « saint », « excellent », et qui dérive peut-être de siddha, « celui qui détient un siddhi (pouvoir miraculeux) », sert à désigner les hindous qui font vœu de renoncer à la société. La classe des sādhus comprend des saints authentiques appartenant à différentes croyances, mais aussi des hommes (occasionnellement des femmes) qui ont abandonné leur famille pour se consacrer exclusivement à une discipline spirituelle et corporelle, des ermites... 

ville (26)

 

-  Les hijra : transexuels, hermaphrodites ou eunuques, par la naissance, par contrainte ou par choix, les hijra, ou aravani, forment des communautés ne comprennant que des représentants du "troisième sexe".Ils sont considérés à la fois comme sacrés ou impurs, sont tenus à l'écart et offrent un exemple frappant des grands paradoxes de la culture indienne.